Sites du Patrimoine Mondial de l’Unesco en Sicile

Téléchargez le guide gratuitement >
La première liste des Patrimoines de l’Humanité de l’UNESCO date de 1978. En 2012, 962 sites avaient été reconnus, répartis en culturels, naturels et mixtes. L’Italie en possédait 48, le nombre le plus élevé de la liste, suivie par l’Espagne avec 44 sites et la Chine avec 43.

Connue de par le monde pour ses trésors de grande valeur historique, culturelle ou naturelle, la Sicile a six sites sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité.


1) Le site archéologique d’Agrigente, inscrit en 1997

Valle dei Templi


Fondée au VIe siècle avant J.C., la ville antique d’Agrigente a été un des centres les plus importants de la Méditerranée. Les Temples Doriques sont parmi les témoignages les plus impressionnants de la civilisation grecque en Sicile. Les silhouettes blanches imposantes dominent la vallée, témoins de la grandeur et de la suprématie de la ville antique.


2) Villa romaine du Casale, inscrite en 1997

Villa romaine du Casale


La villa de l’époque romaine tardive est située dans la Contrada Casale, aux pieds du Monte Mangone. Elle a été construite vers le IIIe – IVe siècle et constitue un exemple remarquable d’une luxueuse villa romaine. L’exceptionnelle beauté et la qualité artistique des mosaïques qui décorent la villa témoignent de sa grandeur et de son importance.


3) Les Îles Éoliennes, inscrites en 2000

Les Îles Éoliennes


Situées au large de la côte septentrionale de la Sicile, les 7 îles de l’archipel (Panarea, Stromboli, Vulcano, Alicudi, Filicudi, Lipari et Salina) sont toutes d’origine volcanique et séparées de l’île majeure par des fonds de 200 m. Au cours des siècles, les Éoliennes ont été à l’origine de deux types d’éruptions (Vulcanienne et Strombolienne) ce qui a donné aux vulcanologues l’occasion d’approfondir leurs études et d’enrichir leurs connaissances.


4) Les villes de la période baroque tardive de Val di Noto, inscrite en 2002

Val di Noto


Reconstruite intégralement après le terrible tremblement de terre de 1693, les villes du baroque tardif de la Sicile du sud-est (Caltagirone, Militello Val di Catania, Catane, Modica, Noto, Palazzolo, Raguse et Scicli) sont le résultat d’un grand effort collectif et l’expression d’une œuvre architecturale et artistique de haut niveau. Construites dans le style baroque de l’époque, les villes du Val di Noto représentent une évolution importante dans la planification et la construction urbaine.


5) Syracuse et la Nécropole rupestre de Pantalica, inscrite en 2005

Nécropole rupestre de Pantalica


Ce Patrimoine Mondial réunit deux sites différents qui conservent l’empreinte de la civilisation grecque et romaine : la Nécropole de Pantalica et la ville antique de Syracuse. La Nécropole contient plus de 5000 tombes dont la plus grande partie date du XIIIe au VIIe siècle avant J.-C. La ville antique de Syracuse comprend l’île d’Ortygie, le premier endroit où les Grecs se sont établis au VIIIe siècle avant notre ère. Le centre antique de Syracuse est riche d’une longue série de trésors historiques parmi lesquels il faut citer le temple d’Apollon, le théâtre grec et l’amphithéâtre romain.


6) L’Etna, inscrit en 2013

Mont Etna


Inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco pour son immense valeur géologique, scientifique et naturelle, l’Etna est la dernière perle qui s’ajoute aux trésors culturels et naturels italiens. Le volcan a été reconnu comme faisant partie du Patrimoine de l’Humanité pour son exceptionnelle activité volcanique millénaire et pour son rôle fondamental en Méditerranée dont il a contribué à déterminer la géographie et la mythologie.

7) Le circuit arabo-normand, inscrit en 2015
 

Le circuit Arab-norman: la Cathédrale de Palerme, site Unesco

L'itinéraire d'architecture arabe- normand, candidat pour le syncrétisme social et culturel qui représente, serpente à travers Palerme, Monreale et Cefalù.
Il comprend neuf monuments civils et religieux, dont sept seulement à Palerme, qui sont : Le Palais Royal avec la Chapelle Palatine, l'église de San Giovanni degli Eremiti, l'église de Santa Maria (appelé Martorana), l'église de San Cataldo, le « Palazzo della Zisa », le pont de l’Ammiraglio, la Cathédrale (tout cela à Palerme); la Cathédrale de Cefalù et la Cathédrale de Monreale.

 

Téléchargez le guide gratuitement >